danse

Diplôme d’État de professeur de danse – deuxième année

Options danse contemporaine et danse jazz

LIEU DE FORMATION  : 4BIS RUE GAËTAN RONDEAU, 44200 NANTES

Pour en savoir plus sur la formation, vous pouvez télécharger le livret de l’étudiant-e/stagiaire concernant la formation au Diplôme d’État

TÉLÉCHARGER LE LIVRET

 

Directeur du département danse : Maurice COURCHAY
Directrice adjointe : Edwige AUDON // eaudon@lepontsuperieur.eu
Renseignements administratifs : Bérénice NOUHAUD : 02 40 89 94 71 / 06 29 84 41 66 // bnouhaud@lepontsuperieur.eu

CANDIDATURE À L’ENTRÉE EN FORMATION DE2 DANSE (2022-2023)

Pour un accès direct en 2e année, le candidat doit être titulaire de l’EAT et des UV théoriques (Musique, Histoire de la Danse, Anatomie Physiologie).

L’inscription en 2e année se fait sur dossier et entretien en fonction des places disponibles.
Date limite de candidature : 31 mai 2022.


Les entretiens auront lieu du 31 mai au 21 juin 2022.

EN SAVOIR + SUR LA FORMATION
Prérequis :
  • être titulaire de son livret de formation mentionnant la validation des 3 UV théoriques (obtention ou équivalence) – Le cas échéant les relevés du contrôle continu du précédent centre de formation.

 

Modalités d’admission :

 Sur dossier et entretien (en fonction des places disponibles) portant sur les points suivants :

  • Motivation sur le choix du Pont Supérieur au regard du projet professionnel ;
  • Parcours de formation chorégraphique et culture ;
  • Parcours professionnel ou amateur en tant qu’artiste interprète ou chorégraphe.

 

Objectifs de la formation :

 La formation au Diplôme d’état de professeur de danse proposée par le département danse du Pont Supérieur a pour but de permettre aux étudiantes, étudiants et stagiaires de se doter des outils indispensables pour s’épanouir dans une carrière de professeur de danse, l’enrichir, la faire évoluer à la rencontre des élèves et publics rencontrés.

Fondées dans la connaissance et la maîtrise pragmatique des éléments constitutifs de son genre chorégraphique -Jazz, Contemporain, Classique- les compétences doivent converger vers une capacité à mettre sa pratique à distance afin d’accompagner au mieux l’élève danseur-danseuse, dans le respect de son intégrité physique et psychique, à la connaissance de lui-même, de son potentiel expressif et sensible dans l’art de la danse, à son développement, à son dépassement.

Pour ce faire il devra acquérir, manipuler, expérimenter de manière plurielle des informations relevant de la culture chorégraphique, de l’histoire de la musique et des répertoires musicaux, de l’anatomie-physiologie et de l’analyse du corps dans le mouvement dansé.

L’ensemble de ces éléments sont approchés de manière sensible et en lien quasi systématique avec la pratique de la danse (« science sans conscience n’est que ruine de l’âme » – Rabelais, Pantagruel).

L’ensemble de ces apports, contenus principaux de la première année de formation (DE1), viendront se coupler en deuxième année (DE2) aux outils et à la culture pédagogiques généraux, spécifiques aux genres chorégraphiques et, de manière plus ample, à ceux qui font du spectacle un spectacle vivant, vivant au sens où, loin de se conformer aux comportements appris et aux panoplies gestuelles spécifiques, le sujet déploiera ses aptitudes expressives, créatives et relationnelles, sa capacité à les mettre au service d’autrui, l’élève, le public, avec lequel il interagit… Construire, développer, enrichir sa signature artistique et pédagogique.

En résumé : 
Une focale en DE1 : la relation à soi
Une focale en DE2 : la relation à l’autre

Pour approfondir les compétences développées pendant le parcours de formation :  site du RNCP 

 

Modalités pédagogiques :

 La formation au Diplôme d’état de professeur de danse, eu égard aux connaissances et compétences visées, se construit sur des systèmes croisés entre pratique et culture artistique et pratique et culture pédagogique. Les contenus des enseignements sont donc nourris d’allers-retours permanents entre apports magistraux (connaissances) et ateliers d’exploration, d’expérimentation et d’appropriation (compétences) afin de stimuler l’affirmation de l’identité de l’apprenant-e, au carrefour de l’artistique et du pédagogique, afin qu’il-elle puisse ajuster son projet à l’interface de ses souhaits propres et des enjeux de l’évolution des contextes et besoins professionnels.

A cet égard des partenariats et relations solides avec :

  • des structures de création et diffusion (3 CCN de l’inter-région, Théâtre Francine VASSE),
  • des Conservatoires à rayonnement national, départemental et intercommunal, le tissus associatif et privé,
  • l’inspection académique et 3 groupes scolaires nantais, étayent les dynamiques de relation entre formation et milieux professionnel.

La présence aux différents cours et ateliers constitutifs du parcours de formation est indispensable. Un outil de suivi hebdomadaire permet de relever toute absence injustifiée et de suivre d’un appel téléphonique à l’étudiante, l’étudiant ou le stagiaire concerné. Trois absences injustifiées peuvent déclencher un processus de convocation. Si le problème persiste cela peut aller jusqu’à l’exclusion.  

 

Contenus pédagogiques :

Deuxième Année-DE2 (entre 650 et 700h de formation suivant les opportunités liées aux programmations artistiques) : orientée en vue de l’obtention de l’Unité de valeur de Pédagogie ouvrant sur la délivrance du Diplôme d’État de Professeur de DANSE, elle développe et tisse les éléments suivants :

  • pédagogie fondamentale et spécifique (entre 210 et 220h de cours, ateliers et mises en situation intra et extra muros) ;
  • pédagogie enfants (entre 160 et 170h de cours, ateliers et mises en situation en milieu scolaire) ;
  • connaissances en matière de développement psychologique et psychomoteur de l’enfant et de l’adolescent (30h) ;
  • AFCMD et rapports à la santé (entre 80 et 90h) ;
  • projets artistiques, parcours de tutorat (40h sur 4 semaines) dans des structures d’enseignement de la danse ;
  • méthodologie (18h) et travaux de recherche dans le cadre d’un mémoire ;
  • 80 heures dédiées aux cours techniques dans la spécificité chorégraphique.

Des mises en situation d’examen leur offrent la possibilité de se situer dans leur acquisition des savoirs et compétences associées. La prise en compte du contrôle continue dans l’évaluation terminale vient valoriser le parcours de formation.

 

ÉQUIPE PÉDAGOGIQUE :

Les intervenantes et intervenants en DE2

 

Modalités et grilles d’évaluation :

Contrôles semestriels :

Les étudiantes, étudiants et stagiaires sont informés des processus d’évaluation (modalités et temporalités). Elles et ils disposent des items permettant de situer leur progression au regard des attentes du cursus. Un bilan évaluatif semestriel, qui prend en compte les critères communiqués par le collège de l’inspection de la Direction Générale de la Création Artistique (DGCA), est réalisé par UV. Chacune des UV constitutives du diplôme d’état de professeur de danse s’obtient avec une moyenne de 10 sur 20 constituée pour partie d’une note de contrôle continu (CC) et d’une de contrôle terminal (CT).
Il est indispensable d’avoir obtenu les 3 UV théoriques (livret de formation faisant foi) pour pouvoir présenter l’UV de Pédagogie en DE2. L’obtention des 4 UV débouche sur la délivrance du Diplôme d’état.

Pour ce qui concerne l’UV de pédagogie elle est validée à 10/20, cette note étant composée à 40% par le Contrôle Continu (CC) et à 60% par Contrôle Terminal (CT).

Le CC prend en compte :

  • La présence, l’engagement et la progression durant le parcours de formation et ce pour chacun des items principaux à savoir pédagogie enfants, AFCMD, pédagogie spécifique ;
  • Une note pour la rédaction du compte rendu de Tutorat et une pour sa soutenance ;
  • Une note pour la rédaction du Mémoire et une pour sa soutenance ;
  • Une note pour une réalisation artistique et vidéographique personnelle.

Cette moyenne valant pour une note

  • Un examen blanc en condition réelle

Le CT est organisé comme suit :

  • Une épreuve de pédagogie enfant dans le cadre d’une mise en situation de 30mn avec des enfants de l’âge correspondant au niveau demandé (Éveil de 4 à 6 ans, Initiation de 6 à 8 ans) ;
  • Une épreuve de développement technique et artistique dans le cadre d’une mise en situation de 50mn avec des élèves correspondant au niveau demandé (Cycle 1, Cycle 2, Cycle 3) ;
  • Un entretien de 30mn équitablement réparti entre commentaires et précisions sur le cours enfants, commentaires et précisions sur le développement technique et artistique, échanges de portée générale sur le projet professionnel de la candidate, du candidat.

 

Pour en savoir plus sur les modalités d’évaluation, merci de télécharger cette fiche d’information.

 

POURSUITE D’ÉTUDES POSSIBLES :

– Formation au Certificat d’aptitude aux fonctions de professeur de danse (niveau 7 de la certification professionnelle)
– Poursuite en L3 dans les cursus universitaires Danses et Arts du spectacle (niveau 6 de la certification)

 

Débouchés possibles :

Secteurs d’activités :

Le diplôme d’Etat de professeur de danse permet à son titulaire d’enseigner :

– dans des écoles de danse privées ou au sein des établissements d’enseignement public de la musique, de la danse et de l’art dramatique relevant des collectivités territoriales ;
– dans d’autres structures proposant des enseignements en danse, notamment dans les associations, les établissements socio-culturels et les clubs sportifs.

Il peut également être amène à enseigner dans des établissements d’enseignement supérieur sous tutelle du ministère chargé de la culture ou du ministère chargé de l’enseignement supérieur.

Type d’emplois accessibles :

Dans le secteur privé, le professeur de danse diplôme d’État exerce :

– en tant que salarié de la structure où il enseigne selon la qualification d’emploi définie par la convention collective applicable ;
– sous statut libéral ou d’auto-entrepreneur.

Dans les établissements publics d’enseignement de la musique, de la danse et de l’art dramatique relevant des collectivités territoriales, le professeur de danse diplômé d’État :

– peut accéder au cadre d’emplois de catégorie B des assistants territoriaux d’enseignement artistique (ATEA) par voie statutaire (concours d’accès à la fonction publique territoriale) ; à ce titre, le diplôme d’État de professeur de danse est le diplôme requis pour se présenter au concours externe d’accès au grade ;
– dans le cadre d’une évolution de carrière dans la filière artistique de la fonction publique territoriale, il peut accéder par la voie du concours interne au cadre d’emplois de catégorie A des professeurs territoriaux d’enseignement artistique (PTEA) ;
– à défaut, il exerce en tant que contractuel ou vacataire de la collectivité ou de l’établissement public employeur.

En tant que salarié, il peut avoir plusieurs employeurs dans le respect des réglementations en matière de cumul d’emplois et de rémunération.

(Source : https://www.francecompetences.fr/recherche/rncp/13866/)

 

INFORMATIONS PRATIQUES:

Durée du cursus : au total entre 1300h et 1400h de cours réparties sur deux années de formation – de septembre à juin
Lieu de formation : Le Pont Supérieur – Nantes / 4bis rue Gaëtan Rondeau
Niveau d’études atteint à la fin de la formation : Bac + 2 (niveau RNCP : 5)
Organisation du cursus : formation à temps plein. Les cours ont lieu du lundi au vendredi entre 9h et 18h, à l’exception du mercredi après-midi. Certaines modifications exceptionnelles sont possibles : mercredis après-midi, soirées et week-ends. Certains projets artistiques qui jalonneront le parcours de formation peuvent impliquer des déplacements en France ou à l’étranger. Périodes de vacances : une semaine aux vacances de la Toussaint, d’hiver et de printemps, deux semaines en fin d’année. La présence aux cours est obligatoire. Le travail personnel est indispensable tant sur le plan quantitatif que qualitatif. Des stratégies d’organisation doivent être mises en place pour faire face aux nombreuses échéances qui jalonnent le parcours.
Début de la formation : au mois de septembre de l’année concernée
Délai d’accès à la formation : 3 mois

  • Clôture du dépôt des dossiers d’inscriptions au 31 mai ;
  • Entretiens première semaine de juillet ;
  • Résultats : semaine suivant les entretiens ;
  • Début de l’action de formation : première semaine de septembre pour les personnes retenues.

Tarifs annuels en formation initiale : 470 € dont 20 € de frais de reprographie et 45 € de frais de dossier + environ 92 € de CVEC (pour les non-boursiers)
Tarifs annuels en formation professionnelle continue : 1 950 € par année de formation (sans prise en charge) et 3 900 € (avec prise en charge par un OPCO ou autres organismes financeurs) + 45 € de frais de dossier
Statut : en formation initiale, statut étudiant / en formation professionnelle continue, statut de stagiaire
Accessibilité :

Pour toute demande d’entrée en formation de personnes en situation de handicap, il convient de nous contacter afin que nous puissions « tenir compte des besoins particuliers des personnes handicapées en adaptant les formations proposées » (loi handicap du 11 février 2005).

Nous vous proposerons un premier entretien de manière à étudier dans une démarche de co-analyse, les besoins et les réponses par rapport aux contraintes liées au handicap ; ces premiers échanges permettront de bien identifier avec la personne les exigences et conditions de la formation, puis de déterminer les éventuelles adaptations du parcours et les aménagements possibles des examens ou préciser une orientation vers une autre structure.

Référente handicap : 
Catherine LEFAIX-CHAUVEL 
clefaix-chauvel@lepontsuperieur.eu 
N’hésitez pas à prendre contact pour toutes questions liées à des situations de handicap.