travaux artistiques

Danse

Regards d'Artistes 2021 – Festival Turbulences

Du 6 au 13 avril 2021, embarquez pour Zone de Turbulences, une semaine 100% en ligne dédiée à la création étudiante sous toutes ses formes !


 

REGARD D’ARTISTE //

Pour sa participation à Zone de Turbulences, Le Pont Supérieur a choisi de valoriser les travaux de fin d’études des danseuses et danseurs en 2e année de formation au Diplôme d’État de professeur de danse !

Face à une œuvre picturale, sculpturale ou architecturale, face à un texte, un événement historique, un fait d’actualité, face à une odeur, un son, une texture, une matière… le
« regard » d’artiste peut s’éveiller. En traduisant le fait observé en danse, en réinterprétant l’objet devenu source d’inspiration, ces artistes en formation au Pont Supérieur produisent et interprètent une pièce chorégraphique personnelle.

Découvrez la diversité de leurs propositions au travers d’une restitution vidéographique !

Litanie contre la peur – Ema Malhomme / Regard d’Artiste #1

Ema Malhomme : chorégraphe / danseuse
Lemonprod : réalisation et montage vidéo


La Litanie contre la peur, employée avec conscience, peut se révéler un outil immédiatement applicable par tous. Ses notes cycliques et étourdissantes, permettront de dépasser nos peurs et nous affranchir de nos blocages émotionnels.

Transe A – Clio Pillon / Regard d’Artiste #2

Clio PILLON : chorégraphe, interprète, réalisation et montage
Thibault DESLANDES : chef opérateur, montage son


Quand le jaillissement du lâcher-prise engendre l’état de flottement. Transe « A » est issue d’un processus de recherche destiné à convoquer l’état de transe. Il s’agissait avant tout d’écrire une boucle chorégraphique conçue pour faire lâcher prise au corps et à la mémoire afin de trouver un état de flottement et d’abandon où le temps s’arrête. La transe peut ainsi s’activer n’importe où.

Que suis-je ? – David Guasgua Monténégro / Regard d’Artiste #3

Que suis- je ?
Le vent…
Le corps…
La matière…
L’espace…

Chorégraphie – Interprétation – Édition : David Guasgua Monténégro
Captation : Marion GAULT
Musique : Radiohead – You and whose Army ?


Travail chorégraphique en version vidéo, où la matière biologique et synthétique se rencontrent dans un point commun et à partir du mouvement de chacun, mouvement naturel ou provoqué, ils se rapprochent, se confondent, se mélangent, s’éloignent, s’approprient l’un de l’autre et se provoquent. Chacun avec sa propre histoire, qui à partir de la rencontre créent des probabilités.

Océan d’évolution – Elisa Gasse / Regard d’Artiste #4

Interprète : Elisa Gasse
Réalisation/montage vidéo : Elisa Gasse
Captation vidéo : Tom Valin


Le Nautile, un mollusque du monde marin qui est présent depuis des millions d’années sur notre planète. Par conséquent ce magnifique animal nous a vu apparaître sur cette terre. C’est pour ça que nous retracerons dans un premier temps l’évolution humaine puis nous nous transférons dans le corps du nautile pour danser dans ses qualités de corps et de déplacement au sein de l’océan.

Perpétuel Recommencement – Margot Daniel / Regard d’Artiste #5

Interprète : Margot DANIEL
Captation vidéo : Simon DANIEL, Florent DANIEL et Maxime GICQUEL
Montage audio / bande sonore : Margot DANIEL avec la participation texte et voix de Gwenn et Mythez
Montage vidéo : Margot DANIEL


Animé par des paroles résonnant comme l’écho de notre enfance et par la dynamique d’un récit fabuleux ; le mythe nous plonge au cœur d’un voyage au pays de l’ambiguë.
Cette construction imaginaire met en scène des êtres surnaturels, des énergies, des puissances et des aspects de la condition humaine. Autant de rêves qui continuent de vivre et d’exister au fil du temps. « Le mythe ne meurt pas pour avoir vécu, il est expressément fait pour renaître de ses cendres et redevenir indéfiniment ce qu’il vient d’être ».

Paquet cadeau – Carole Mosser / Regard d’Artiste #6

Chorégraphe, interprète : Carole MOSSER
Captation vidéo et montage : Clémentine BEAUVY, Timon MOREAU
Musique : Jacques AUBERGER


Une première intention, offrir. Un flux libre pour le ruban, le papier, qu’on déballe, qu’on arrache, qu’on malmène. Après coup ; un flux contrôlé se concluant par une tétanie fragile, hommage à la fin de vie du paquet, roulé en boule, abandonné dans le coin d’une pièce, n’ayant pour derniers signes de vie, que la résonance, les micromouvements de ce qu’il a subi.

Tout était fini – Blanche Castillon / Regard d’Artiste #7

Réalisation : Blanche Castillon / Elliot Aubin
Montage vidéo : Elliot Aubin
Interprète : Blanche Castillon
Son : L. Cohen + Témoignage


« Du balcon, nous entendions une immense rumeur, c’était la rumeur des grandes manifestations au quartier Latin, avec les vagues de manifestants qui se confrontaient aux CRS, on entendait la rumeur de la foule (…) ».
D’après le témoignage de mon père, 13 ans lors des événements de Mai 68.

In Situ – Sarah Clérino / Regard d’artiste #8

Danse et réalisation : Sara Clérino
Captation vidéo : Victor Clérino


Une brise fraîche se dépose sur l’enveloppe de ma peau, un flux libre gagne l’ensemble de mes mouvements et en ressort une danse inspirée d’Isadora Duncan.
Danser dans l’espace public, s’intégrer au paysage océanique le temps d’un instant.
Laisser une trace du mouvement comme un souvenir dansé face à l’océan.

Tableaux Parisiens – Mathilda Soret / Regard d’artiste #9

Réalisation : Mathilda Soret
Captation vidéo & montage : Stéphane Mahaud
Interprète : Mathilda Soret


« Il n’est pas donné à chacun de prendre un bain de multitude : jouir de la foule est un art ; et celui-là seul peut faire, aux dépens du genre humain, une ribote de vitalité, à qui une fée a insufflé dans son berceau le goût du travestissement et du masque, la haine du domicile et la passion du voyage.
Le poète jouit de cet incomparable privilège, qu’il peut à sa guise être lui-même et autrui. Comme ces âmes errantes qui cherchent un corps, il entre, quand il veut, dans le personnage de chacun. Pour lui seul, tout est vacant ; et si de certaines places paraissent lui êtres fermées, c’est qu’à ses yeux elles ne valent pas la peine d’être visitées
Le promeneur solitaire et pensif tire une singulière ivresse de cette universelle communion… »

Les foules, Charles Baudelaire

Elle va bien – Manon Robin / Regard d’artiste #10

Réalisation : Manon Robin et Gautier Gobin
Captation vidéo & montage : Manon Robin, Gautier Gobin
Ingénieur son : Surya Natarajan
Interprète: Manon Robin


Hypnotisante et énigmatique, elle laisse glisser le jour.
Elle brille sans éblouir, fixe sans regarder.
Elle patiente, l’attend, l’entend…
Mais l’a-t-elle vraiment ?

Réalité cachée, la vie perdue,
Illusions quotidiennes, solitudes inventées,
Dualité vaporeuse, brouillard oppressant,
Comment va-t-elle ?

Elle berce ses jours, berne ses alentours,
Les jours bercent ses alentours,
Evidemment… elle va bien.

Passages – Maëlle Cerceau / Regard d’artiste #11

Interprète : CERCEAU Maëlle
CaptaIon vidéo : MOSSER Carole
Musiques: Niklas Paschburg – Spark / Cold windsound effect
Montage Vidéo : CERCEAU Maëlle


Le passage est une liaison subtile entre deux états, moments, endroits, recoins et tout autre fait choisi.

Ici le passage d’un état émotionnel à un autre,
Le passage d’une saison à l’autre,
Le passage comme le fait de circuler d’un point à un autre,
Le passage des fluides et énergies dans mon corps
Et le passage de la vie à la mort.

Affaire non résolue – Margaux Le Falher / Regard d’artiste #12

Danseuse / chorégraphe : Margaux Le Falher
Captation et montage : Justine David


Cela fait des siècles qu’un mystère règne autour de Stonehenge.
Nous nous demandons toujours pourquoi ce cercle de pierres a été construit. De nombreuses théories à son sujet ont été énoncées au fil du temps. Nous n’avons pas toujours réponse à tout.

Itinéraire Bis – Stéphane Mahaud / Regard d’artiste #13

Réalisation / Montage : Stephane Mahaud
Captation video : Pierre-marie Gallouedec
Interprète : Stéphane Mahaud


Il y a des routes, il y a des sentiers dont les itinéraires semblent définis à l’avance.
Des vies tracées, des vies cadrées.
Des lendemains sans surprise.
Avancer est un objectif que nous avons en commun, mais comment savoir si la direction que l’on emprunte est pertinente ? Alors comment oser ? Comment s’écarter ? Comment s’aventurer ? Car le propre de l’aventure, est de savoir, à la croisée des chemins, suivre une autre voie.
Sans jamais regretter d’avoir pris l’itinéraire bis.

Cycle de vie – Constance Fontaine / Regard d’artiste #14

Chorégraphe / danseuse : Constance Fontaine
Captation : Johana Laurent
Lumière : Mathilde Tessier
Montage : Constance Fontaine


Ce solo, Cycle de vie, a été construit à partir du poème Voyelles d’Arthur Rimbaud, un poème qui peut être interprété de plusieurs façons. Les différentes strophes, les mots, les couleurs et les voyelles utilisées m’ont donnée envie de travailler sur la vie que nous menons sur terre. Exprimer les différents cycles de la vie comme le néant, la naissance, l’enfance, l’âge adulte, la vieillesse ainsi que la mort, était un processus de création qui me tenait à coeur, car finalement nous sommes tous sur terre pour vivre le même schéma de vie, qui que nous soyons et quoi que nous fassions de notre vie.

Vague de silence – Emma Letellier / Regard d’artiste #15

Réalisation Emma Letellier et Gaël Le Lay
Captation vidéo : Gaël Le Lay, Erwan Defebvre, Hugo Poirier et Loïc Troubleau
Montage vidéo : Gaël Le Lay
Interprète: Emma Letellier


“La véritable musique est le silence et les notes ne font qu’encadrer ce silence.” Miles Davis

Perpetuum Mobile – Lucie Lasne / Regard d’artiste #16

Chorégraphie, mise en scène, montage : Lucie Lasne
Danseuses et danseurs, captation vidéo : Carole Mosser, Elodie Michaud, David Guasgua, Maëlle Cerceau, Lucie Lasne


Le mouvement perpétuel désigne l’idée d’un mouvement capable de durer indéfiniment. Le projet présente cinq mouvements issus d’un même élan, à la temporalité indéfinie. Les danseuses et danseurs sont chacun libres de la durée de répétition des mouvements. Entre écoute et coïncidences, la vidéo pose un regard sur cette expérience.

En attendant les chimères – Marion Ranché / Regard d’artiste #17

Chorégraphe, interprète, réalisation et montage : Marion Ranché
Captation vidéo : Charlotte Carpentier et Louise Tamagnan


Et si l’ennuie,
N’était que le reflet du monde extérieur.
Comme si,
J’étais coincée là.

Rien ne pourra changer l’ordre des choses.

Alors j’imagine une vie
Qui me convient presque
Puis je somnole dans mes songes.

La réalité n’est que trop pâle face à l’ivresse de ma convoitise.

Mais finalement,
Cela ne suffira-t-il jamais ?

Thaumoctopus Mimicus – Anaëlle Montébrun / Regard d’artiste #18

Chorégraphe / danseuse : Anaëlle Montébrun
Captation : Anita Montébrun
Montage : Anaëlle Montébrun


La pieuvre mimétique possède de grandes capacités d’observation. Capable d’imiter l’apparence et les mouvements d’une quinzaine d’espèces végétales et d’animaux marins, la pieuvre mimétique copie formes, couleurs et déplacements. Pour cela, elle est souple, intelligente et maîtrise parfaitement le camouflage. À la fois proie mais aussi prédateur, quand elle chasse elle reste inoffensive.

(É)Motion – Marion Gault / Regard d’artiste #19

Montage et interprète : Marion Gault
Captation vidéo : David Gasgua Monténégro
Traduction et enregistrement : Marie Berthier


« Étymologie de mot émotion : dérivé d’émouvoir emprunté au latin movere signifiant « action de mouvoir, mouvement, ébranler, troubler ».
Nos émotions deviennent mouvement en se transformant en élan, en noeud, en détente dans notre chair. L’immatériel devient alors palpable, matière, transformant notre corporéité.

Au delà – Dune Daniel / Regard d’artiste #20

Interprète : Dune Daniel
Montage/cadrage : Antonin Couturier


Regarde, il n’est pas interdit
Va voir ailleurs
Échappes-toi d’ici
Là-bas peut être meilleur

Ce chemin duquel il faut sortir
Comme un élan vers la liberté
Qui offre tellement de possibilités
Un espace infini à conquérir

S’envoler c’est ambitieux
Reculer c’est abandonner
S’arrêter c’est capricieux
Avancer c’est s’obstiner

Point de fuite – Élodie Michaud / Regard d’artiste #21

Danseuse, chorégraphe, mise en scène et montage : Elodie Michaud
Cadrage : Lucie Lasne


Dans le cadre de la représentation de la réalité en perspective linéaire, un point de fuite est un point imaginaire destiné à aider le dessinateur à construire son œuvre en perspective.
Mon corps en guise de pinceau, l’œuvre se dessine en mouvement.

L’heure bleue – Hanaé Cathelot / Regard d’artiste #22

Chorégraphie, interprètation, montage : Hanaé Cathelot
Cadrage : Marvin Guezou
Bande sonore : Johan Oger


Vidéo artistique mêlant la danse, la musique et la poésie, sur le thème de l’heure bleue.
L’heure bleue est le moment quotidien qui s’offre à nous sois avant l’aube sois après le crépuscule. La chorégraphie de cette vidéo révèle la sensation intime et l’émotion créée par cet instant si particulier.

Un Matin ensoleillé – Chloé Flouzat / Regard d’artiste #23

Danseuse, chorégraphe, mise en scène et montage : Chloé Flouzat
Cadrage : Aurore Mercadé
Voix et texte : Vincent Urban


Mon regard d’artiste se porte sur le tableau “Morning Sun “ d’Edward Hopper datant de 1952. J’ai voulu faire un lien entre le thème de la solitude humaine que l’on retrouve dans ses tableaux et la crise sanitaire que nous vivons actuellement. Il y a un an de cela, nous étions plongés dans un monde nous privant de nos libertés et de nos droits et nous avions tous l’espoir; l’espoir de retrouver ces petites choses futiles mais essentielles à notre bonheur et à notre bien être comme le fait de respirer un air doux et pur, sentir l’odeur de l’herbe fraîchement coupée ou même encore, sentir les rayons du soleil sur notre peau. Ce soleil, cette lumière, cet astre divin qui habille les pièces et les personnages des tableaux d’Edward Hopper et qui nous redonne, un peu de joie.

R A C I N E S – Léa Rossignol / Regard d’artiste #24

Danse et réalisation : Léa ROSSIGNOL
Captation vidéo : Mathieu FAURIE, Léna ROUXEL


J’ai choisi de traiter de l’ancrage de l’homme à ses racines, la terre.
Je me suis donc inspirée de la couleur rouge, couleur forte et prédominante du Bryce Canyon qui m’a tout de suite fait penser au chakra rouge.
Le chakra de couleur rouge représente l’ancrage et la stabilité. Ce chakra nous relie à la Terre et nous permet de nous sentir ancré dans le présent. Tout part du chakra racine, c’est notre socle, celui qui nous permet de nous sentir en sécurité pour pouvoir avancer sur le chemin de la vie.

Les oeufs du mammifère – Inès Merlet / Regard d’artiste #25

Chorégraphe, danseuse, montage vidéo : Inès Merlet
Captation vidéo : Jean-Baptiste Berthémy


Je suis de ceux trop anciens, hydre d’un autre hémisphère, chimère des premiers temps. Ne voyez vous pas ma crainte ? L’hybridité vous bouscule et ma pudeur témoigne de mon recul, seul dans les chaleurs nocturnes, je nage dans les eaux douces et côtoie les canopées. La douceur en façade, gare à mes éperons pour celui qui m’approche. Animal intrigant, ma discrétion laisse deviner mes traces palmées, préservées des cycles de la terre.

Corps à corps – Lucie Despres / Regard d’artiste #26

Chorégraphe / interprète : Lucie DESPRES
Montage et captation vidéo : Hugo DESROCHES


Corps à corps se vit autant intérieurement qu’extérieurement : le déplacement physique agit en catalyseur de notre migration intérieure. Migrer c’est se libérer.

Le Regard – Marvin Guezou / Regard d’artiste #27

Chorégraphe, interprète, réalisation et montage : Marvin Guezou
Captation vidéo : Léa Ropars, Alizée Marie Provost, Marvin Guezou
Intervenants : Alizée Marie Provost , Lise Le bellu, Hanaé Cathelot, Léa Ropars, Carole Mosser, Ines Merlet, Margot Daniel, Yuna Le Guillou , Anaïs Onillon, Salomé Mathias, Laurine Simonneau, Lou Cisnal, Solenn Hascoët, Lucie Despres, Noémie Martineau, Karine Guezou, Danielle Guezou.


Celui qui nous porte, qui nous élève, qui nous apporte réconfort et tendresse. Également celui qui nous juge, qui nous renvoie toujours à ces choses que nous détestons, qui entraine la haine et la peur… Le regard des autres sur soi, le regard de soi sur les autres, de soi sur le monde.

Rétrospectives

Regards d’Artistes 2022 – 12h22 x 22h12

En savoir plus

Regards d’Artistes 2021 – Festival Turbulences

En savoir plus